Un site gratuit pour votre Association

Bienvenue

message du webmaster

     La demande d'adhésion à l'association et le formulaire de don ne sont pas encore disponibles en version téléchargeable mais vous pouvez sélectionner le texte avec votre souris et le copier dans un nouveau document, pour l'imprimer.

Je cherche une solution technique pour insérer les formulaires dans les pages du site correspondantes, mais je ne suis pas un professionnel. Merci de votre compréhension, je ferai au plus vite pour que vous puissiez imprimer ces documents plus facilement.

Qui sommes-nous? Facile: une association "loi 1901"

logo association "reconstruire à Swayambhu"

     Constituée le 19 mai 2015, l'association "Reconstruire à Swayambhu" a pour objet de venir en aide à des familles népalaises suite aux tremblements de terre survenus au Népal entre avril et mai 2015. L'objectif initial de l'association est d'accomplir  la réparation et la reconstruction de 5 habitations voisines dans le quartier de Swayambhu, à Katmandou. En complément de cette action principale, l'association a pour but d'apporter aux familles impliquées dans le projet  toute l’aide vitale dont elles auront besoin ( eau, électricité, nourriture, hébergement d'urgence..…) dans la limite des moyens humains, techniques et financiers de l'association. Ces moyens sont:

- l'action bénévole des personnes en France et au Népal pour informer, promouvoir, récolter des contributions....

- la participation aux travaux, la recherche d'appuis logistiques et matériels pour atteindre l'objectif

- la récolte de fonds par tous moyens légitimes (dons, subventions, sponsorring, événementiel, etc...)

Comment est né le projet ?

PICT0159.JPG

     Je m'appelle Julien Guichard, je suis professeur de français en tant que langue étrangère à Katmandou, et avec ma famille et mes proches, nous avons décidé de nous engager sincèrement et sérieusement dans l'aide à des familles népalaises, suite aux tremblements de terre survenus au Népal entre avril et mai 2015.

      Cette catastrophe a coûté la vie à plus de 11 000 personnes, et causé des dommages matériels incommensurables. Depuis le 24 avril, on estime à environ 20% le nombre d'habitants ayant perdu leur habitation et vivant en dehors. La situation n'étant pas stabilisée, la majeure partie des gens doit se préparer à passer la saison des pluies sous des abris de fortune, faits selon les moyens de chaque famille, donc le plus souvent constitués de quelques poteaux et de bâches en plastique.

     L'hébergement et la réhabilitation des habitations est donc un enjeu majeur de la vie des familles népalaises dorénavant.

     Etant installé à Katmandou depuis juin 2014, et ayant vécu dans une famille népalaise, j'ai décidé d'aider les gens de mon quartier dont les maisons ont été très endommagées ou carrément détruites.

     Toutes les familles touchées ont passé les quinze premiers jours sous des bâches, sans recevoir la moindre aide de toutes ces belles organisations que vous voyez défiler dans vos journaux télévisés, mais en se serrant les coudes et grâce à une formidable entraide.
Elles sont toutes très pauvres et la plupart ne sait pas comment faire: le peu de revenus que leur apportait le fait de vivre à Katmandou serait perdu si elles repartaient vivre dans leurs villages (là aussi, vous avez vu les images...), mais ne sera jamais assez pour qu'elles reconstruisent: au mieux, elles iront louer une pièce sordide et vivront à 8 ou 10 pour survivre tant bien que mal et ne pas perdre leur emploi dans la capitale (toutes ces personnes travaillent).

     Il est possible de changer leur destin en parvenant, ensemble à reconstruire leurs habitations: En participant avec les habitants, sur place, à la main d’œuvre et en mutualisant nos compétences et nos contacts, nous pourrions réduire au maximum le coût total des opérations.
     Par l'intermédiaire de l'association, en France, notre action consiste à expliquer, informer et défendre ce projet pour récolter des fonds auprès de tous ceux et celles qui pourront faire le plus petit geste.
    L'objectif final est de récolter environ 50 000 euros pour la totalité du projet. Mais ayez bien conscience que cet argent n'est à la portée d'aucune personne seule: J'espère que tous ceux qui me connaissent sauront comprendre l'honnêteté de notre engagement et accepteront de réunir, avec 1 euro, 5, 10 euros (ou plus...) la somme nécessaire.